Ressources

Fight club médiatique

Opération Charlot Hebdo, nom de code: cocktail Molotov islamique !

Charlot hebdo, une alternative satirique et critique à Charia Hebdo fait le buzz sur le net depuis son lancement la semaine dernière sur le site de l’association Foul Express. Téléchargée plus de 15 000 fois, tweetée 700 fois, la version papier (1000 exemplaires) était distribuée gracieusement hier à Paris devant l’emblématique fontaine des Innocents à Châtelet. Reportage.


« Il y a 15 jours, Charlie Hebdo sortait son numéro spécial Charia Hebdo. Le jour même, les locaux du journal étaient incendiés par le jet d’un cocktail Molotov. Un acte criminel condamné unanimement par la presse et les associations de tout bord. Et bien qu’aucune piste sérieuse ne soit à ce jour retenue par les enquêteurs, pour une partie de l’opinion publique, il s’agit sans conteste des musulmans extrémistes », explique Marwan Muhammad à l’initiative du projet. « Et au-delà de l’incendie, cela ne dérange personne qu’on prenne encore les musulmans pour cible. C’est une énième provocation. C’est pourquoi l’association Foul Express a décidé de répondre en utilisant les mêmes armes, l’humour et la dérision. En quelques jours, la riposte s’est organisée avec les dessinateurs de BDouin ».

Une organisation méthodique

C’est sous le soleil que les bénévoles de Foul Express se préparent. Tout a été stratégiquement réfléchi en amont : une personne  « twitte »  en temps réel les réactions des passants et l’ambiance, un cameraman et un photographe sont également présents. Quelques personnes sont chargées d’observer et d’intervenir en cas de débordements et des T-shirts à l’effigie de l’asso sont distribués aux membres qui assurent la diffusion. Ils sont une dizaine à écouter les dernières recommandations de Marwan Muhammad. « Il ne faut pas aller au clash, ni chercher la polémique, demandez leur (aux passants, ndlr), s’ils ont entendu parler du Charia Hebdo. Ce qu’ils en ont pensé. » A midi trente pile, la distribution commence. Timidement d’abord puis avec de plus en plus d’aplomb, les bénévoles tendent leur exemplaire de Charlot Hebdo. Parmi eux, Najib, 31 ans, venu donner un coup de main,« j’aime bien la réponse qui a été faite, c’est intelligent et drôle. Je pense que c’est une bonne opération de communication.» 

Des passants à l’écoute

Malgré deux, trois comportements insultants, notamment un « rentrez chez vous les bougnoules », l’initiative est plutôt bien accueillie par les passants. Certains repartent sans commentaires avec leur exemplaire sous le bras en promettant de le lire plus tard, d’autres prennent le temps de discuter. Quelques uns s’étonnent de la démarche, comme Xavier, un trentenaire bobo, « j’ai trouvé Charia Hebdo plutôt drôle. Je ne suis habituellement pas un lecteur mais j’ai voulu les soutenir en achetant un exemplaire. Je pense qu’il faut défendre la liberté d’expression »  explique-t-il.   « Une indignation sélective », s’émeut Marwan Muhammad. « La liberté d’expression devient la liberté d’insulter. Je ne vois pas Charlie Hebdo faire le même numéro sur NPNS (Ni putes ni soumises, ndlr), les socialistes ou les gays. On peut taper sur les musulmans, ca coûte pas cher et ca peut rapporter gros », s’indigne-t-il… *

Un numéro spécial qui ne laisse pas indifférent

« Vous n’avez pas beaucoup d’humour », commente un autre passant. « On est pas tous comme vos malades. Avouez que vous avez une religion un peu bizarre, des gens qui se font sauter au nom d’Allah… », avant d’expliquer qu’il ne peut être islamophobe, « j’ai plein de copines maghrébines. J’étais tout à l’heure au téléphone avec ma copine Karima et si vous regardez dans mon répertoire, il y plein de noms arabes.… » (Sic)   A contrario pour Marie, la vingtaine alerte, la réponse de Foul Express est une autre manière de débattre autour de l’Islam. « C’est vrai que cela m’a un peu gênée qu’on accuse toute suite les musulmans d’avoir incendié les locaux de Charlie Hebdo. A qui profite le crime ai-je envie de dire ? Je trouve que ce type d’initiative est une réponse intelligente, c’est dommage que ce ne soit pas plus visible.»   Un seul bémol pour les organisateurs, l’absence de la presse généraliste. « Les rédactions ont pourtant reçu le communiqué de presse depuis la fin de la semaine dernière, mais il faut croire que le sujet n’est pas vendeur !» analyse Marwan.

 

Nadia Hathroubi-Safsaf  

 

* …contre toute évidence, puisque certains catholiques, en particulier, ont multiplié les procédures en justice contre l’hebdomadaire satirique (à travers l’AGRIF, une association de droite intégriste), hebdomadaire qui prend indistinctement pour cible politiques, religions ou minorités sexuelles.   Version PDF de Charlot Hebdo à télécharger ici 

 

Participez à la réunion de rédaction ! Abonnez-vous pour recevoir nos éditions, participer aux choix des prochains dossiers, commenter, partager,...